D'un côté une aumône de 1000€ pour une poignée de salariés, dont chaque ministre a une vision différente mais rejetée unanimement par syndicats et patronat. Mais qu'on se rassure, sur laquelle le président "ne cédera pas", tellement il est attaché à l'égalité et au partage des richesses.

De l'autre la réduction de l'immigration légale, parce que les 20 000 travailleurs bénéficiaires volent l'emploi des 4 millions de chômeurs français.....

Euh... si avec ça il arrive à se refaire une image sociale c'est un peu à désespérer non ? Rassurez-moi, ça ne va pas marcher, les Français se rendent compte que c'est de l'intox ? Hein, rassurez-moi.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.